Guitariste, Auteur-Compositeur …

Bio

“Olivier Durand is Europe’s new secret weapon!! “ Tom Lanham, San Francisco Observer Olivier Durand est né au printemps 67 dans le delta de la Seine, au Havre exactement, ville qui après avoir été totalement détruite pendant la seconde guerre mondiale, s’est reconstruite un peu à la façon des villes américaines, avec leurs rues à angle droit, jusqu’à devenir la ville Rock des années 80 ! Après avoir participé à différentes expériences de groupe et à différents postes (batteur/chanteur, bassiste et enfin guitariste/chanteur), Olivier croisera la route de Little Bob, et participera pendant 9 années à son histoire, rencontrant de nombreux musiciens avec qui, il entretient encore des relations musicales et amicales, Kenny Margolis (ex Mink De Ville, Smithereens…), JJ Holiday (Imperial Crowns, Blues Brothers) , Serge Teyssot-Gay, Denis Barthe (Noir Désir) et Jipé Nataf entre autres… C’est en participant à l’aventure Flag (avec Erik Houllemare, ex-City Kids et Florent Barbier ex-Roadrunners), qu’il rencontre Jérôme Soligny, et lorsqu’en janvier 1996, Elliott Murphy à la recherche d’un guitariste, demande à ce dernier, si il peut lui en recommander un, c’est sans hésitation qu’il lui donne le numéro de téléphone d’Olivier. Après une courte entrevue, rue Beauregard, une nouvelle histoire commence, (cela fait maintenant presque 15 années qu’elle dure) Olivier devient petit à petit le complice privilégié d’Elliott Murphy, enregistrant plus d’une douzaine d’albums (studio ou live), retrouvant pour l’occasion ses amis Kenny Margolis et Florent Barbier, jusqu’à monter un groupe « The Normandy All Stars » (Alan Fatras, ex-Scamps et Moon Martin, à la batterie et aux chœurs et Laurent Pardo, ex-Kid Pharaon et Fata Morgana, à la basse, au violoncelle et aux chœurs) afin d’accompagner Elliott. Malgré les tournées incessantes (essentiellement à travers l’Europe mais aussi aux états unis), il trouve le temps de participer à d’autres expériences comme enregistrer « Sencilla Alégria » avec Luz Casal (piensa en mi), faire des guitares pour des musiques de film ou de spectacle (Papa de Maurice Barthelémy avec Philippe Morino), pour des jingles (Canal+ entre autres). Avec Luz Casal, il écrira aussi le titre regale (Vida Toxica), d’autres collaborations sont à prévoir dans un avenir proche. Son jeu de guitare est devenu totalement personnel, émotionnel, de la slide sensuelle (écoutez « Pneumonia Alley ») aux cris rageurs (« A Touch of Kindness » live), en passant par une touche gypsy (« Eiffel Tower Blue »), guitare électro-acoustique Taylor (412ce) passant à travers divers effets ou totalement pure, Olivier Durand ne laisse pas insensible les amoureux de la six cordes, tout en restant au service de la chanson, de la musique ! Olivier a aussi croisé sur scène : Garland Jeffreys, Ellen Foley, Jackson Browne, John Cale, Southside Johnny, Bobby Neuwirth, Beverly Jo Scott, Ben Arnold, Joseph Parsons, Todd Thibaud, Noir Desir, Les Innocents, Pow Wow, Calvin Russel, Kent, Laura Mayne, Christine Lidon, Paul Personne, Rodolphe Burger, Geoffrey Oryema, Javier Vargas, Amaral, Tony Marsico, Chalo Quintana, Julian Dawson, Hanz Shizzoe, Shivaree Chris Spedding, Steve Wynn, Lisa Lowell, Bertrand Bonello Ernie Brooks, Mark Kerr, Jann Klose John Juke Logan, Jerry Angel, Cindy Bullens Les Dogs, Roadrunners, City Kids, Marc Minelli, Chris Wilson, Graziano Romani, Kelly Rucker, Danny Montgomery, Terry Lee Hale, JilCaplan, BAP, Chris Burroughs, Les Scamps….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s